Calfeutrage Montréal

Information importante

Définition

Contrairement à la croyance populaire, le calfeutrage n’est pas le produit utilisé mais l’action de calfeutrer qui signifie « boucher hermétiquement les fentes, les joints (portes, fenêtres, etc.) pour empêcher que l’air et l’eau s’infiltrent (dans votre bâtiment) avec un scellant approprié ».

La durée de vie normale d’un bon scellant varie selon son exposition au soleil et à la grande variation de température comme celle que nous avons au Québec mais, en général, il peut durer de 10 à 15 ans. Au même titre que les autres composantes de votre bâtiment (toit, revêtement extérieur, etc.), le scellant doit être vérifié régulièrement pour vous éviter des ennuis et des problèmes de structures importants qui pourraient survenir à court, moyen et long terme.

Le calfeutrage doit donc être considéré comme un investissement. En vous assurant que tous les joints d’étanchéité sont colmatés de façon adéquate, vous prolongez la durée de vie de votre(vos) bâtiment(s) et vous améliorez votre confort ainsi que votre qualité de vie.

Problèmes découlant d’un scellant usé et/ou périmé

L’infiltration d’eau pourrait endommager considérablement votre bâtiment pouvant aller jusqu’à la détérioration des matériaux intérieurs et extérieurs. Évidemment, si ces problèmes d’infiltrations ne sont pas pris en considération dans les plus brefs délais, l’humidité constante dans la structure de votre bâtiment pourrait entraîner le développement de moisissure et de champignons très nuisibles pour la santé.

L’infiltration d’air, même si elle est moins dommageable que l’infiltration d’eau, peut faire augmenter vos frais de chauffage de façon considérable à moyen et long terme.

Une inspection préventive de vos joints vous évitera de faire face à des travaux plus onéreux si vous avez omis de vérifier et remplacer le scellant, lorsque nécessaire, car souvent les problèmes apparents surviennent bien après le début des infiltrations.

Quand doit-on vérifier le scellant ?

Il est important de vérifier l’état de votre scellant au moins deux fois par an soit au printemps et à l’automne. Cette vérification est absolument nécessaire dans le cas où le scellant existant a été appliqué depuis plus de cinq à huit ans ou si vous faites face à des problèmes d’infiltration tels que ceux développés précédemment.

Méthode de travail

  • Enlever le scellant existant
  • Nettoyer les parois à être calfeutrées (si nécessaire)
  • Installer un boudin d’étanchéité (si nécessaire)
  • Appliquer le scellant
  • Nettoyer les lieux après les travaux

Un boudin d’étanchéité est une tige à cellules fermées (ethafoam) et nous l’utilisons lorsque l’espace entre les deux parois à être calfeutrées est trop large et qu’il y a risque d’affaissement du scellant lors de l’application.

Il est possible que d’autres étapes (pose d’apprêt, rectification des joints de mortier, etc.) soient nécessaires selon la nature des travaux à être effectués. Cependant la méthode susmentionnée est celle habituellement utilisée dans tous nos travaux de calfeutrage.

Lors de l’utilisation d’équipements tels qu’une nacelle ou un échafaudage mobile, nous respectons scrupuleusement les normes de la CNESST afin de garantir la sécurité de tous.

À moins d’avis contraire, nos prix incluent la main d’œuvre, l’équipement, le matériel et une garantie de cinq ans.

Profitez d’une estimation gratuite!

CLIQUEZ ICI